Quelles sont les choses à faire à Saint Malo ?

Saint-Malo est un trésor historique, dont le dos est entièrement tourné vers l’océan. Elle se trouve à l’embouchure de la charmante (et peut-être mal nommée) Rance, un fleuve côtier. L’une des plus belles plages de France, un port animé, d’imposants remparts granitiques offrant une vue imprenable sur la côte fortifiée où le Fort National et le Fort du Petit Bé de Vauban montent la garde, et des crêperies à chaque coin de rue ne sont que quelques-unes des attractions de cette ville cosmopolite.

Alors, quand comptez-vous partir en direction de l’embarcadère de la capitale corse ? Bonne nouvelle, la gare de Saint-Malo raccourcit le trajet vers Rennes de 47 minutes, vers Nantes de 2 heures, et vers Paris en 2 heures et 29 minutes. Cette liste des meilleures choses à faire, à voir et à manger à Saint-Malo et dans ses environs vous aidera à planifier les vacances les plus agréables possibles sur les chaînes françaises et anglaises.

Flâner dans les rues à l’intérieur des remparts de Saint-Malo

C’est à l’intérieur des murs de la ville que la plupart des visiteurs passent leur temps lorsqu’ils visitent Saint-Malo. Presque entièrement détruite pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville a été rapidement reconstruite, et aujourd’hui, son dédale de rues pavées est entouré de tous côtés par des boutiques, des restaurants et des terrasses sur les toits. Citons la charmante place Chateaubriand, idéale pour prendre un verre, ou la rue Saint-Vincent, plus commerçante.

La cathédrale de Saint-Malo se trouve à l’intérieur des murs de la ville, tout comme l’impressionnant château de la ville, qui était autrefois un symbole du pouvoir royal et qui abrite aujourd’hui un musée consacré à l’histoire de la ville. La visite du musée est agrémentée de la possibilité de voir Saint-Malo, sa baie et la Côte d’Émeraude depuis les tourelles de guet situées au sommet du donjon.

Faire une visite des remparts de la ville

Neuf portes sont percées dans les remparts de Saint-Malo, et les escaliers correspondants mènent à l’enceinte, d’où l’on peut voir la ville et ses environs en contrebas. La longueur totale de la promenade est de 1754 mètres, soit environ une heure et demie, mais vous pouvez l’écourter à tout moment en descendant dans la vieille ville et en vous y perdant avant de revenir au point de départ.

Du haut de l’enceinte, la vue est imprenable, que ce soit sur le port, sur la ville de Dinard, séparée de la vieille ville par l’estuaire de la Rance, ou sur la baie de Saint-Malo et les forts historiques qu’elle abrite.

Se détendre sur la plage du Sillon

Les remparts de Saint-inner Malo sont ceinturés par trois plages : Bon Secours, l’Éventail et le Môle. Ces plages offrent un cadre magnifique pour une baignade rafraîchissante dans les eaux émeraude de la Manche.

Cependant, la célèbre plage de Saint-Malo, l’immense plage du Sillon, est souvent classée parmi les meilleures de France. Une plage de sable fin qui s’étend sur trois kilomètres du Fort National à Rochebonne. La plage est particulièrement connue pour ses éclats de bois, ou « brises-lames », dont les formes et les textures ont été sculptées par les éléments impitoyables. Le meilleur endroit pour se promener, se baigner ou simplement se détendre sous le chaud soleil breton. En fait, il existe bel et bien.

Découvrir :  Que faire lors de vos vacances aux Canaries ?

Participez aux plus grands événements marins d’Europe

Les grandes vagues sont l’un des aspects les plus impressionnants de la visite de Saint-Malo. Il peut y avoir une différence de niveau d’eau, appelée marnage, de plus de quarante mètres. Lorsque la marée est basse, les plages deviennent vastes et surréalistes, pour le plus grand plaisir des pêcheurs pieds nus.

Lorsque la marée est haute, l’eau s’infiltre dans les vieux murs de la ville et dans la digue du Sillon. Lorsque la marée est basse et que la houle vient s’écraser sur la digue et les rochers de la baie, c’est un spectacle vraiment époustouflant.

Voir la Forteresse Nationale et la Petite Bé

Lorsque le drapeau flotte au-dessus du Fort National, au pied des remparts, et du Fort Petit Bé, plus au large, les forts sont ouverts au public.

Le premier est accessible en pataugeant dans des eaux peu profondes, tandis que le second peut être atteint à pied ou en bateau à passagers. Les deux petites citadelles sont toujours des éléments essentiels du paysage malouin, et une excursion vaut la peine, tant pour découvrir le système de défense de Vauban que pour profiter de la vue imprenable sur la côte et la ville.

Faites une promenade sur le Grand Bé et voyez où Chateaubriand est enterré.

Le Grand Bé est une île habitée à l’embouchure de la Rance que l’on peut atteindre en traversant les hauts-fonds à marée basse depuis la plage de Bon-Secours.

Cette île idyllique et verdoyante abrite une seule et unique construction humaine : la tombe de Chateaubriand, célèbre écrivain malgache, enterré dos à la mer comme il l’avait demandé.

La promenade offre une vue imprenable sur Saint-Malo. Il est tout de même important de garder un œil sur les marées afin de ne pas être emporté par une marée montante.

Découvrez la vie des plus célèbres marins malouins

Saint-Malo, une ville qui a toujours fait face à l’océan, est particulièrement fière des nombreux marins qui sont passés à l’histoire.

Un monument de Robert Surcouf, le corsaire français le plus connu, se dresse au-dessus des remparts de la ville. Et si vous vous intéressez aux corsaires malouins, vous devriez vous rendre à la Demeure de corsaire, un hôtel construit sur mesure qui abritait autrefois Magon de la Lande, un corsaire de la cour de Louis XV. Il est possible d’en apprendre davantage sur l’histoire de la ville lors d’une visite guidée.

L’explorateur malais le plus connu n’était pas un corsaire, mais plutôt Jacques Cartier, qui a découvert et exploré ce que l’on appelle aujourd’hui le Québec. L’ancienne demeure de l’explorateur, le manoir de Limolou, est aujourd’hui un musée qui lui est exclusivement consacré. Les liens étroits entre la cité malouine et le Québec se manifestent par la présence de la Maison du Québec au cœur de l’arrondissement historique.

Balade sur le port

Après avoir vu d’impressionnants monstres marins, pourquoi ne pas se rendre au port et se perdre dans la foule des bateaux qui y sont amarrés ? La silhouette imposante de l’Étoile du Roy, deuxième plus grand navire traditionnel de France, s’élève au-dessus de la foule. Le navire est la réplique d’une frégate corsaire malouine, selon son exploitant, et d’une frégate britannique du XVIIIe siècle, selon Wikipédia, ce qui gâche la fête.

Reste que, nonobstant, 46 mètres, 3 matelots, 20 canons, sifflez, on aurait été fier d’y être matelot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *